Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est la vie au ralenti,

c'est le cœur à rebours,

c'est une espérance et demie :

trop et trop peu à son tour.

C'est le train qui s'arrête en plein chemin

sans nulle station

et on entend le grillon

et on contemple en vain

penché à la portière,

d'un vent que l'on sent, agités

les prés fleuris, les prés

que l'arrêt rend imaginaires.

Rayner Maria Rilke (L'Attente, 1926)

POESIE POUR LE CENTIEME ARTICLE
Tag(s) : #art, #poesie, #Attente, #bonheur, #Rayner Maria Rilke