Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guérir son enfant intérieur 2

"La mère, mon moi conscient, doit prendre soin de son « enfant intérieur », le subconscient. Pour cela, elle doit d’abord le reconnaître, le respecter et lui manifester de l’amour. Elle va ainsi le rassurer ce qui est important parce que cet enfant intérieur est souvent en souffrance et se sent délaissé. Car la mère, notre mental, est toujours très occupée à penser, à réfléchir, à vouloir tout comprendre et tout contrôler, prenant toute la place. Du coup, l’enfant est livré à lui-même, il se retrouve pris en otage par les mémoires qui le manipulent comme une marionnette.

Pour pouvoir retrouver notre enfant intérieur dans son état « pur », il va falloir nettoyer toutes ses mémoires qui l’emprisonnent et l’empêchent d’être lui même. Pour qu’il accepte de les lâcher et pour qu’il collabore avec nous, il faut qu’il se sente en confiance. C’est pourquoi une relation aimante entre la mère et l’enfant intérieur est cruciale. Sinon, des résistances vont se développer.

Pour cultiver cette relation mère-enfant, il convient que la personne demeure à l’écoute de ses besoins mais aussi de ses émotions, de ses peurs, de ses colères, de ses chagrins… afin de les reconnaître. Ainsi, l’enfant intérieur va reprendre confiance et collaborer dans le processus de purification.

C’est comme cette mère qui enlevait les lentes une à une dans les cheveux de sa fille. Sa fille adorait cela parce qu’à ce moment-là, elle se sentait aimée et choyée. Sa mère avait une attention particulière pour elle et prenait soin d’elle. C’est un peu ce qu’il convient de faire avec son enfant intérieur : lui enlever une à une chacune des mémoires qui l’empêchent d’être libre et en paix. Il va ainsi retrouver sa joie, sa spontanéité et devenir lui-même."

Extrait du livre: Ho'oponopono de Luc Bodin et Maria-Elisa Hurtado-Graciet aux Editions Jouvence

Ho’Oponopono ou le nettoyage des mémoires

Je suis désolé …

Pardonne-moi …

Je te remercie …

Je t'aime.

Exercice : Je consacre ma journée à l'Enfant en moi.

Je reconstruis mentalement l’image du petit garçon (ou de la petite fille) que j’étais à l’âge de cinq ans. J’imagine cette rencontre entre cet enfant et moi. Je me présente à lui. Je suis son futur et je vais l’emmener avec moi toute la journée.

Je le prends par la main, je lui raconte intérieurement ce que je fais et je reste conscient de sa présence à mon côté dans mes activités. Je lui fais des cadeaux, je m’offre un tour de manège, une sucette ou un gâteau et un nounours pour symboliser ce nouveau lien entre nous. Et surtout, je le regarde comme j’en aurais eu besoin pour apprendre à m’aimer. Plus jamais l’Enfant que j’étais ne sera seul.

(Isabelle Filliozat, L’Année du bonheur, 365 exercices de vie jour après jour)

MERCI ALICE POUR CE COUP DE POUCE

Tag(s) : #psychologie, #chemin, #vie, #voie, #connaissance de soi, #Isabelle Filliozat